décembre 2, 2022

AU-SECOURS AFGHANISTAN ! Rassemblement à Nice mardi 24 aout – 18h30 – Place Garibaldi

(Pas de banderoles d’organisations svp. Badges et autocollants OK)

Nous exigeons l’ouverture de voies légales et effectives d’accès à la France pour la protection des Afghanes et Afghans victimes de persécutions

Les propos d’Emmanuel Macron appelant à « anticiper et nous protéger contre des flux migratoires irréguliers importants » après la chute de Kaboul entre les mains des Talibans sont indignes de la tradition française de l’accueil et de l’asile.
Indignes, comme l’abandon des Afghanes et Afghans qui ont servi comme personnel civil de l’armée française de 2001 à 2014, accueillis au compte-gouttes par la France malgré les déclarations et promesses de François Hollande et d’Emmanuel Macron et à qui la France refusait encore, il y a quelques semaines, la délivrance de visas malgré leurs cris d’alerte.
Indignes, comme les atermoiements pendant des années pour accorder des visas aux milliers de membres de familles des Afghanes et Afghans à qui la France a accordé la protection.
Indignes, comme le harcèlement par la police dont sont victimes les exilé·es afghan·es dans les rues de nos villes. Indignes, comme les campements de la honte, régulièrement détruits par les forces de l’ordre.
Indignes, comme les renvois forcés de plus de 6 000 Afghans par la France entre 2004 et 2020.

Christian Estrosi, quant à lui, déclare ne pas être « prêt à recevoir des réfugiés » en associant l’accueil de réfugié·es à un risque terroriste. Cet amalgame est non seulement honteux mais erroné.

Deux avions militaires sont la seule mesure annoncée par la France. Cette insuffisance de moyens est insupportable, tout comme l’annonce de la fermeture des frontières européennes aux exilé·es afghan·es et la sous-traitance de l’asile aux pays limitrophes.

Nous, signataires, rappelons l’obligation du respect absolu et inconditionnel de la Convention de Genève sur l’asile et des textes de l’Union européenne pour la protection des populations persécutées.

Nous exigeons l’ouverture de voies légales afin que tou·tes les Afghanes et Afghans persécuté·es qui le sollicitent, ainsi que les familles de ceux qui sont déjà bénéficiaires de la protection internationale accordée par la France, puissent rejoindre rapidement le sol français directement depuis Kaboul.

Nous exigeons l’arrêt des procédures issues du règlement Dublin, le retrait de toute mesure d’éloignement à l’encontre de demandeurs d’asile afghans et l’accord accéléré de la protection qu’ils doivent recevoir en France, afin de leur permettre d’accéder à l’emploi et à un hébergement dignes.

Sixième puissance économique mondiale, la France a les moyens d’accueillir les exilé·es d’Afghanistan. Elle en a aussi le devoir historique !
N’en déplaise à Estrosi et consort !

Rassemblement de citoyennes et de citoyens Pour l’accueil de réfugié.e.s
Mardi 24 août – 18h30

Place Garibaldi – Nice

(Pas de banderoles d’organisations svp. Badges et autocollants OK)

Premiers signataires :

ADN, Amnesty 06, ATTAC 06, Cgt-Educ’Action 06, CGT 06, CGT FercSup 06, CIMADE 06, Collectif antifasciste 06, Collectif droit des femmes 06, Collectif féministe du PCF 06, COLLECTF UNI.E.S NICE, COVIAM, DAL 06, EELV, Ensemble 06 !, FCPE 06, Fédération PCF 06, France Insoumise, Habitat et Citoyenneté, Jeunesse Communiste, LDH 06, Les Amis de la Liberté, Mouvement de la Paix 06, MRAP, Nice au Cœur, NPA, Parti de Gauche 06, Planning Familial 06, RESF 06, Roya Citoyenne, SNPES-PJJ/FSU, Snuipp-FSU, Solidaires 06, Solidaires étudiants, SOMICO 06, Syndicat de la Magistrature, Syndicat des Avocats de France, Tous Citoyens, UNL, Volt-Nice, …