juillet 7, 2022
CGT / UCA

Profession de foi des listes CGT – Elections aux COSP/EUR de l’UCA – 22 & 23 octobre 2020

CGT et non syndiqué.e.s
pour une Université collaborative et émancipatrice

Collègues IATSS et ITA, vous êtes appelé.e.s à voter les 22 et 23 octobre pour choisir les personnels qui vous représenteront dans de nouveaux conseils (Conseils Scientifiques et Pédagogiques) au sein de chacune des EUR.

EUR, CoSP ? Qu’est-ce que c’est ?

Les Écoles Universitaires de Recherche (EUR) sont de nouvelles composantes qui remplacent les UFR (Unité de Formation et de Recherche) et qui (dé)structurent les formations de masters et les formations doctorales par secteurs disciplinaires en s’appuyant sur des laboratoires de recherche de « très haut niveau » selon les souhaits du ministère.

Elles ont été créées sans réelle consultation de la communauté universitaire, au pas de course, tout comme ont été organisées ces élections, pressés que nous sommes par un calendrier imposé par un ministère qui ne sait plus quoi inventer après ParcourSup, la loi ORE, le statut d’établissement expérimental et la LPR (à venir) pour transformer l’Université en entreprise, les personnels en « ressources » et les étudiants en clients.

Elles ont aussi été créées dans un contexte de compétition puisqu’elles sont en partie financées en réponse à des appels d’offre du 3ème Programme d’Investissement d’Avenir (PIA3) dont elles ne sont pas toutes lauréates.

Enfin, elles sont dirigées par un Comité de pilotage (CoPil) dont tous les membres sont nommés et qui est supposé s’appuyer sur les avis du CoSP dont seulement une partie des membres est élue. Le passage des UFR, pilotées par des Conseils composés d’une très large majorité d’élus, aux EUR représente donc une perte considérable de démocratie universitaire et de liberté de recherche.

Selon les statuts des EUR, le CoSP a pour mission « d’assurer l’expertise, le conseil, la réflexion et l’évaluation de la politique de formation en lien avec la politique de recherche de l’EUR ». Mais, soyons honnêtes, à ce jour nous ne savons pas quel sera le poids du CoSP sur les décisions prises au sein des EUR qui ont d’ailleurs déjà commencé à fonctionner sans cette instance et donc sans aucune cincertation ni élu.

IATSS/ITA les oubliés de l’UCA

Nous savons par contre que ces dernières années la vie démocratique universitaire a été sabordée et que les IATSS en ont souffert. Leur parole et leur représentativité n’a cessé de s’affaiblir. Pour ces élections, par exemple, la gouvernance a exclu par défaut des listes électorales un certain nombre d’ITA (EPST) qui travaillent dans les laboratoires universitaires. Ils doivent faire une demande individuelle d’inscription sur les listes électorales afin de pouvoir participer à ces élections, ce qui illustre le peu de considération de leur travail et leur rôle dans le soutien à l’enseignement et à la recherche.

Ce que nous défendrons dans les CoSP sera à l’image
de ce que nous défendons hors des conseils

Nous voulons participer au CoSP pour :

  • porter une autre idée de l’Université, à savoir un établissement où l’on travaille collaborativement pour améliorer le savoir, pour former les étudiants à une réflexion critique et leur donner les connaissances nécessaires à leur épanouissement au sein de la société. Autrement dit, nous nous opposerons à une approche utilitariste du savoir ;
  • faire valoir la place, l’expertise et le rôle des IATSS et ITA dans l’Université ;
  • s’assurer que chaque nouvelle décision soit accompagnée des moyens et du temps nécessaires pour sa mise en place. Chaque proposition que nous porterons ou voterons sera soumise à ces conditions.

Nous nous engageons à :

  • Porter les valeurs de service public et d’accès à tous à l’enseignement supérieur ;
  • Porter la voix des IATSS/ITA à tous les niveaux dans la vie de l’EUR ;
  • Défendre les IATSS/ITA face au mépris dont ils sont trop souvent victimes ;
  • Ne pas négocier dans le dos des personnels ;
  • Faire les comptes rendus des conseils et les diffuser auprès des agents.

La CGT a été la seule organisation syndicale qui a été de toutes les batailles pour la défense des personnels et des étudiants. En votant pour les listes CGT, vous choisirez des élus qui ne cèdent pas face à la direction et qui défendront, quoi qu’il en coûte, une Université publique, ouverte à tous et où chaque personnel, IATSS et ITA inclus, à son rôle à jouer et sa parole à faire entendre.