décembre 2, 2022

Le 8 mars n’est ni la Saint-Valentin, ni la fête des mères, c’est la journée internationale de lutte pour les droits des femmes

La CGT, avec de nombreuses organisations féministes et syndicales, appelle à l’action et à la grève sur les lieux de travail, notamment à 15h40 le 8 mars 2019.

Le SNTRS-CGT et la FercSup-CGT avec la CGT revendique :

1. Assurer l’égalité salariale et professionnelle.
En 2019, les femmes sont toujours rémunérées 26% de moins que les hommes en moyenne. Chaque jour, elles travaillent gratuitement à partir de 15h40. C’est sur l’ensemble des facteurs qu’il faut agir, qu’ils soient liés à la carrière (promotions), à la part variable de la rémunération (RIFSEEP) , à la dévalorisation des métiers à prédominance féminine, ou au temps de travail. Ceci permettrait de relever le niveau des retraites des femmes alors que celles-ci ont une pension de 40% inférieure à celle des hommes.

2. Lutter contre la précarité et revaloriser les métiers à prédominance féminine
La crise sociale actuelle démontre encore une fois que la précarité a majoritairement un visage de femme. Dans les organismes de recherche et l’enseignement supérieur les précaires représentent 30 % des effectifs et constituent le plus fort taux de la fonction publique d’État.

3. Promouvoir une parentalité partagée
Permettre d’être parent sans renoncer à sa carrière est une nécessité pour l’égalité F/H, pour l’éducation des générations futures, en particulier augmenter l’indemnisation du congé parental au niveau de l’arrêt maladie pour permettre une parentalité partagée.

4. Lutter contre les violences sexistes et sexuelles
30% des femmes déclarent être victimes de harcèlement sexuel au travail. La lutte contre les violences sexistes et sexuelles nécessite des droits supplémentaires et des moyens. Notre communauté n’est pas épargnée par ces violences.

A Nice, le 8 mars l’heure des comptes à partir de 15h40
et rassemblement Place Garibaldi à partir de 18h00

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.