décembre 2, 2022

ALERTE – STATUTS UCA (CGT-FSU-SNPTES)

Les validations des statuts sont en cours, entérinant dès à présent le danger d’une déstructuration du paysage universitaire niçois.

Vos représentants syndicaux, FSU, SNPTES, CGT ont boycotté le comité technique (CT) de ce jour, mardi 28 mai 2019. Cette action forte a pour but d’appuyer nos alertes sur la construction du futur établissement UCA et la façon dont elle a été menée. 

En effet, l’analyse détaillée des statuts qui nous ont été proposés au CT, met en évidence :

I) Un manque de collégialité étourdissant

  • Concentration des pouvoirs décisionnels sur le seul président
  • Création d’un comité de pilotage ( COPIL) au prérogatives renforcées, finissant la réduction du rôle du conseil d’administration comme simple chambre d’enregistrement;
  • Limitation des initiatives pour les composantes avec tout un panel de sanctions en cas de positions différentes de celles ordonnées par le Comité de Pilotage et son président;
  • Recours élargie à la nomination  (comité de pilotage, EUR, …) au détriment de l’élection directe.

II) Manque de clarté des statuts

  • Absence de précision sur le nombre de représentants (CA, EUR…);
  • Statuts des EUR non clarifiés;
  • Flou total sur l’organisation administrative;
  • Impact des établissements privés associés sur le fonctionnement du service public.

III) Inquiétudes sur les aspects Ressources Humaines 
Nous avons constaté depuis plusieurs années et malgré les promesses qui nous ont été faites, une dégradation générale de la situation des personnels au sein de l’Université de Nice qui s’est traduite notamment par :

  • une absence de prise en compte des avis, pourtant unanimes, des organisations syndicales au sein des instances représentatives (CT) – Comète Finance,  RIFSEEP ,  Campagne d’emploi BIATSS 2019;
  • une dégradation annoncée du pouvoir d’achat avec la mise en place d’un RIFSEEP basé sur une cartographie des métiers « à la niçoise » en décalage avec les référentiels nationaux;
  • une absence totale de dialogue social.

Le projet de statuts qui nous est proposé aujourd’hui ne fait que renforcer nos inquiétudes.

  • La garantie du transfert du personnel d’UNS et de la ComUE vers le nouvel établissement est adossée à un projet de décret non validé par le gouvernement, et donc sans assurance d’être maintenue;
  • Quelle véritable représentativité dans les différentes instance ?
  • Règlement intérieur des différentes entités (EUR, Portails…) inexistant dans les grandes lignes
  • Absence totale de réflexion sur les réorganisations qui ne manqueront pas de se produire et le devenir des personnels impliqués;
  • Résistance des responsables RH pour présenter ce projet au CHSCT malgré les risques sociaux professionnels engagés.

Vos représentants, dont les prérogatives se réduisent de jour en jour, vous alertent pour qu’en connaissance de cause vous puissiez affronter les changements en cours qui auront des conséquences sur vos carrières.

Mais une chose est sûre, informez-vous, renseignez-vous. Ne restez pas isolés, discutez entre-vous !

Face aux incertitudes des changements imposés, nous, vos représentants, restons à votre disposition.

N’hésitez pas à nous contactez et à vous engager activement dans la défense de votre avenir professionnel.

FSU – SNPTES – CGT