décembre 2, 2022
UCA

#UNS_UCA Nous ne serons pas le France-Telecom de l’Enseignement Supérieur

En janvier 2020, l’UNS disparaitra définitivement en s’associant avec d’autres établissements (appelés établissements composantes) pour former un unique établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel expérimental (ordonnance du 12 décembre 2018).
Les statuts de ce nouvel établissement ont été présentés dans les différents conseils et on nous a demandé de les adopter rapidement :

  • sans qu’il nous soit possible de les amender ;
  • tout en refusant leur examen par le CHSCT de l’UNS, alors qu’ils impliquent des changements évidents des conditions de travail (mutualisation, transfert de compétence, mouvements d’agents sur les différents sites…) ;
  • bien qu’ils reposent sur des règlements intérieurs que nous ne connaissons pas ;
  • alors qu’ils imposent la réorganisation de l’Université en EUR (Écoles Universitaires de Recherche) dont le fonctionnement est en grande partie indéterminé ;
  • bien qu’ils concentrent les pouvoirs autour d’un président et de son bureau exécutif qui pourront contrôler étroitement les établissements membres et les plier à la doctrine générale.

Depuis 2015, nous subissons l’opacité et le manque total de démocratie qui règne dans la COMUE UCA, COMUE qui, ne l’oublions jamais, a instauré des masters payants à 4000 €/an.

Malgré cela, il faudrait aujourd’hui qu’on fasse confiance aux mêmes gouvernants et qu’on s’engage docilement dans une structure qui menace encore plus les conditions de travail des personnels de tous les établissements membres, la collégialité et le service public de l’ESR.

Nous refusons ces statuts qui sont, avec la loi ORE et ParcourSup, les outils pour promouvoir la sélection sociale, la concurrence à tous les niveaux (des étudiants aux Universités) et la privatisation de l’enseignement supérieur.

Nous voulons des statuts élaborés avec les personnels, qui garantissent la démocratie universitaire, défendent nos conditions de travail et un véritable service public de l’ESR avec une Université ouverte indistinctement à tous les bacheliers et qui prône des valeurs de coopération et non de compétition.